Nous remercions chaleureusement le jury d’exception
qui nous a accompagnées dans ce travail de sélection :

Hélène Guenin (directrice du MAMAC – Nice), Sophie Lapalu (présidente de thankyouforcoming, critique d’art, curatrice, docteure en esthétique et sciences de l’art et enseignante à l’ESA Clermont Métropole), Mathilde Roman (docteure en arts et sciences de l’art, critique d’art (AICA France), enseignante au Pavillon Bosio – Monaco), Estelle Nabeyrat (commissaire et critique d’art indépendante, résidente ACROSS #19) et Sarah Tritz (artiste et professeure à l’EnsAD – Paris).

Cette saison des résidences ACROSS est dédiée
à Alexandre Ansel (1996-2020), complice de la première heure.

Jury_Across6_TYFC2021_web


Nous sommes très heureux·ses de vous présenter
les 2 lauréates de l’appel à candidatures de la 6ème saison
du programme de résidence ACROSS,
entre Juin et Décembre 2021.

Laureates_Across6_TYFC2021_web

Cette 6ème édition du programme ACROSS est réalisée avec le concours
du Ministère de la Culture, de la Région Sud et de la Ville de Nice
.

Un collectif de chercheur·euses dont nous vous dévoilerons bientôt l’identité a été invité pour une résidence ACROSS à l’été 2021. Une dernière résidence aura lieu à l’hiver 2021, s’inscrivant dans les « résidences nomades » du réseau Arts en résidence et à destination cette année d’un·e critique d’art/curator libanais·e.

L’appel à candidatures pour la 6ème saison de la résidence ACROSS, lancé par thankyouforcoming, a reçu 42 candidatures d’excellente qualité, représentant 49 personnes, de 11 nationalités différents malgré les restrictions dues à la pandémie.
La moyenne d’âge des candidat·es est de 33 ans, avec 83,7% de candidates et 16,3% de candidats.


ASLI SEVEN

Asli Seven (née en 1981, Turquie) est curatrice et écrivaine indépendante, vivant et travaillant entre Paris et Istanbul.
Ses recherches portent sur les formes de violences épistémiques et infrastructurelles telles qu’elles s’incarnent à travers l’environnement construit, avec un intérêt pour les pratiques de terrain, de fiction critique et processus de co-création. En 2020-2021 elle est lauréate de la résidence et de la bourse de recherche du CNAP et de la Cité Internationale des Arts à Paris pour les commissaires d’exposition. Elle est membre de l’AICA et collaboratrice auprès de Independent Curators International (ICI).
Depuis 2019, elle expérimente avec la fiction spéculative et plus généralement la fiction critique pour imaginer le commissariat comme une pratique « textile », génératrice de récits et de liens inédits, notamment à travers un roman court intitulé « Tropical Cargo » dont la publication est prévue pour automne 2021. Durant sa résidence ACROSS, elle propose d’activer quelques chapitres de ce récit à travers une lecture accompagnée de la projection des films d’artiste figurant dans le roman, et de mener une recherche sur place autour des vestiges de la botanique coloniale et le ‘devenir plante’ des formes de résistance politique.

MADELEINE PLANEIX-CROCKER

Madeleine Planeix-Crocker (née à Los Angeles, 1993) est une chercheuse et curatrice franco-américaine basée à Paris.
Diplômée de Princeton University en études culturelles, Madeleine a obtenu un Master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a porté un projet de recherche-création sur les performances féministes et les “safe spaces”, avec l’association Women Safe, où elle mène désormais un atelier de théâtre et d’écriture créative. Madeleine poursuit actuellement une thèse à l’EHESS (CRAL) autour des performances en commun contemporaines en France. Depuis 2018, elle est curatrice associée à Lafayette Anticipations où elle a fondé les Warm Up Sessions, un cycle de rencontres publiques, performatives et participatives. Madeleine pratique la danse et le théâtre depuis l’enfance.
Dans la continuité de ses pratiques de recherche et de curation, Madeleine souhaite étudier la possibilité du faire commun entre les champs d’action artistiques, sociaux et politiques. Pour ACROSS, la proposition est celle de lier les terrains de pratiques artistiques avec ceux des luttes intersectionnelles pour les droits des fxmmes, afin d’imaginer de nouvelles approches d’entraide. Il s’agit dans un premier temps, à savoir celui de la résidence, de mettre à l’étude les « besoins » (Gloria Anzaldúa, Borderlands/La Frontera : The New Mestiza) et de cartographier les « ressources » disponibles (Vandana Shiva & Maria Mies, Ecofeminism) pour co-construire des circulations d’actions solidaires.