Art et espace public

Une table ronde écrite par thankyouforcoming et DEL’ART

Samedi 4 octobre 2014

> début de la conférence à 15h30,
à la Villa Arson, 20 Avenue Stephen Liegeard, 06100 Nice <

Télécharger le programme

Avec Camille Paulhan, Vincent Romagny, Mathieu Tremblin et Nathalie Viot.
Modérateurs : Claire Migraine (thankyouforcoming) et Florence Forterre (DEL’ART).
Cette table-ronde revient sur les questionnements soulevés par Market Zone, qui offre l’opportunité de rencontrer l’art dans l’espace public, tout en abordant des problématiques larges autour de rencontres entre art, artistes, populations, acteurs locaux et chercheurs.

Avec :

Camille Paulhan
Le bon sentiment est-il soluble dans l’art contemporain ?
Camille Paulhan est critique et historienne de l’art, membre de l’AICA, doctorante à l’université Paris I-Sorbonne, où elle travaille sur la question du périssable dans l’art des années 1960-1970. Elle enseigne l’histoire de l’art en écoles d’art et publie des textes pour des revues spécialisées et des catalogues d’exposition.

Il sera question dans cette communication de l’étude d’une certaine forme d’art contemporain dans l’espace public, mettant en scène ou travaillant avec des sans-abris, en s’interrogeant sur l’intention des artistes tout autant que sur les dangers de manipulation et de commisération fataliste face à cette population.


Vincent Romagny
Aires de jeux d’artistes.

Vincent Romagny est commissaire d’exposition et éditeur indépendant.
Il enseigne l’esthétique et la théorie de l’art en écoles d’art, publie des textes pour des revues spécialisées et prépare actuellement un doctorat en esthétique sur la question de l’épistémologie des aires de jeux.
Vincent Romagny sera résident à la Villa Kujoyama en 2015.

Le rapprochement entre œuvres d’art et aires de jeux dans la seconde moitié du 20ème siècle peut se faire à la faveur de rapprochements formels. Toutefois, on peut retourner la question et se demander pourquoi et comment, à un moment de son histoire, l’aire de jeux prend sens comme dispositif esthétique, et ainsi permettre sa conception par des artistes. La question devient alors celle de savoir comment une articulation entre vital et social prend précisément forme.


Nathalie Viot

Préparer le terrain !
Nathalie Viot est historienne de l’art, commissaire d’exposition et critique d’art. Après de longs séjours à l’étranger, elle a co-dirigé la galerie Chantal Crousel (2001-2004) et a notamment monté plusieurs projets au Centre Pompidou. Elle a été conseillère art contemporain à la D.A.C. de la Ville de Paris (grand projet de commandes artistiques du tramway Est de Paris) avant de rejoindre l’équipe du Mamco de Genève. Elle est aujourd’hui free lance et prépare plusieurs projets de commandes publiques et d’expositions.

Comment faire de la commande publique artistique un enjeu de démocratisation de l’art contemporain ? Comment les artistes considèrent-ils l’œuvre dans le champ du domaine public ? Comment les ingénieurs s’arrangent-ils des œuvres dans l’espace commun ? Comment créer l’interface avec les différents publics à la fois spectateurs, acteurs, riverains, flâneurs, négociateurs… Quel rôle pour les élus ?

Mathieu Tremblin
Synthèse performative par l’artiste.
Mathieu Tremblin est artiste plasticien. Il est membre du collectif de photographes BIP depuis 2005. Il forme avec David Renault le duo les Frères Ripoulain depuis 2006. Il est membre du F.A.T. (Free Art and Technology) depuis 2014.
Mathieu Tremblin s’inspire des pratiques et expressions anonymes, autonomes et spontanées dans l’espace urbain et met en oeuvre des actions simples et ludiques pour questionner les systèmes de législation, de représentation et de symbolisation de la ville.

Villa Arson, 20 avenue Stephen Liégeard, 06100 Nice
Entrée libre, dans la limite des places disponibles

A l’issue de la conférence, rendez-vous à la galerie Eva Vautier – 2 rue Vernier, où Mathieu Tremblin et David Renault alias les Frères Ripoulain, présentent pour les vitrines de la galerie : Univers parallèle.

Puis à partir de 20h, au 4 de la rue Vernier, vernissage de : Les murs ont des oreilles, exposition sonore de Simon Nicolas (diplômé de la Villa Arson, lauréat du Prix de la jeune création contemporaine de la Fondation Bernar Venet – 2014) au Court Circuit, en collaboration avec Jacques Schaëller.

Le lendemain, dimanche 5 octobre, de 10h30 à 12h, visite-performance proposée par Céline Ahond dans le quartier de la Libération : Dans quel film vivons-nous ? (La Bienvenue).
Groupe limité, réservation via contact@thankyouforcoming.net (5€)