Moi aussi j’aime la politique

Un film de Marie Voignier, 2022, 58 minutes

dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires
Méd. – prod. : thankyouforcoming

Suivez ici les projections à venir

► 3 séances entre le 5 et le 11 juillet 2022
FID à Marseille
Première mondiale. Sélection en Compétition française.
– jeudi 7/7 à 19h00 aux Variétés 1
– vendredi 8/7 à 12h30 au Cinéma Artplexe
– samedi 9/7 à 14h30 au Cinéma Artplexe
(en présence de l’artiste et de la médiatrice)
Billetterie en ligne

► le dimanche 17 juillet à 10h45 au cinéma de Tende
5ème Festival des Passeurs d’Humanité

De 2018 à 2022, un groupe de citoyen·nes qui soutiennent ou mènent des actions d’accueil des exilé·es passant la frontière franco-italienne en particulier dans la Vallée de la Roya, initie une commande Nouveaux commanditaires.
Ils et elles invitent l’artiste Marie Voignier à penser un film qui se saisisse d’une expérience humaine vécue collectivement, évoquant plus généralement, par le prisme de l’Histoire et des histoires singulières, dans une tradition multiséculaire, les notions d’accueil, d’hospitalité et de solidarité.
« Moi aussi j’aime la politique » est ce film.

From 2018 to 2022, a group of citizens who support or carry out actions to welcome exiles crossing the Franco-Italian border, particularly in the Roya Valley, are initiating a New patrons’ commission.
They invited the artist Marie Voignier to create a film based on a collective human experience, evoking more generally, through the prism of history and individual stories, in a centuries-old tradition, the notions of welcome, hospitality and solidarity.
“I love politics too” is this film.

Présentation longue à la suite des images…

Thankyouforcoming a assuré la médiation-production de cette commande (2018-2022) avec le soutien de la Fondation de France, de la Fondation Daniel et Nina Carasso et de la Région Sud (Carte blanche arts visuels).

Fiche technique
Réalisatrice : Marie Voignier
Version originale : français, arabe, italien, anglais
Sous-titres : français
Scénario : Marie Voignier
Image : Thomas Favel, Léa Guintrand, Roxane Perrot, Marie Voignier
Montage : Molla Rodolphe
Son : Pourchier Jean, Fourel Thomas
Production : Claire Migraine (thankyouforcoming – Nouveaux commanditaires)
Distribution : Bonjour Cinéma
Filmographie sélective : Na China, 2020
Tinselwood, 2017
Tourisme International, 2014
L’Hypothèse du Mokélé-Mbembé, 2011
Hinterland, 2009

“In I Like Politics Too, Marie Voignier continues her attentive exploration of countries where imaginary worlds, layers of history and present-day issues are intertwined – from post-communist East Germany (Hinterland) to Africa (L’Hypothèse du Mokélé Mbembé, Tinselwood). As borders are closing rather than opening, becoming not so much points of passage as obstacles and zones of anchorage, we find ourselves on a nearby border in the Roya Valley, in the hills above Nice, between France and Italy. Opening: in the distance – a bridge. Two silhouettes. A few words. We grasp that here the issue here will be meeting and greeting. But what is hospitality? Solidarity? Not so straight forward. The challenge is to pay heed to those who are giving the welcome, allowing them ample space to reflect on what is at stake, for themselves and others. A question of gestures just as much as words. Words in action and deeply rooted, like the man working away in his orchard who compares his shared garden to the Earth, or the volunteer telling his story at the wheel of his car, as he transports three young women. From one story to the next the film emerges, investigating movement, geography and what moves us inside, as we move between this so-called inner world and the outside world that shakes us up. This drives the decision to film inside and out of cars, and the landscapes, seen from the train or through the windows of prepared bedrooms. A decisive reverse shot – a conversation between two Sudanese refugees who have become volunteers, periodically punctuates the film. A play on borders, positions in flux and hastily thwarted assignments, as illustrated in the final conversation which takes the form of a rebound.”
(Nicolas Feodoroff – FIDMarseille)

Légende des images : Capture d’écran du film Moi aussi j’aime la politique, Marie Voignier, 2022, 58 min. © l’artiste et thankyouforcoming.

Capture-decran-du-film-Moi-aussi-jaime-la-politique-Marie-Voignier-2022-58-min-credits-lartiste-et-thankyouforcoming-1-web

Capture-decran-du-film-Moi-aussi-jaime-la-politique-Marie-Voignier-2022-58-min-credits-lartiste-et-thankyouforcoming-2-web

Capture-decran-du-film-Moi-aussi-jaime-la-politique-Marie-Voignier-2022-58-min-credits-lartiste-et-thankyouforcoming-3-web

Capture-decran-du-film-Moi-aussi-jaime-la-politique-Marie-Voignier-2022-58-min-credits-lartiste-et-thankyouforcoming-4-web

De 2018 à 2022, un projet Nouveaux commanditaires s’est déployé dans la vallée de la Roya.

Ce protocole, initié par la Fondation de France au début des années 1990, permet à des citoyennes et citoyens confrontés à des enjeux de société ou de développement d’un territoire, d’associer des artistes contemporains à leurs préoccupations en leur passant commande d’une œuvre. Démocratisant par là même le principe de la commande artistique en s’appuyant sur une logique de la demande culturelle et non plus de l’offre, le dispositif a donné lieu à plus de 500 oeuvres dans le monde entier.

Ce mode d’action des Nouveaux commanditaires a résonné auprès de citoyen·nes du bassin de la Roya-Bevera, vallées du Haut pays niçois et seul territoire de toutes les Alpes du Sud à abriter un passage permanent entre l’Italie et la France, le Col de Tende. Alors que l’équilibre fragile de ces vallées poussait certain·es à les quitter, la plus médiatisée des mobilisations sur place était celle d’une partie des habitantes et habitants directement ou indirectement investis dans l’accueil des exilés, contraints au déplacement, pour lesquels la vallée de la Roya a été entre 2015 et 2018 un lieu de passage privilégié, en provenance d’Italie.
Dans ce contexte controversé, ce groupe de citoyen·nes d’horizons divers qui mènent ou soutiennent ces gestes d’accueil – par choix parfois, par humanité souvent – manifeste simultanément, début 2018, la volonté de mettre en exergue ces actions de solidarité et de redonner une image hospitalière de la vallée. Le groupe se tourne alors vers l’association thankyouforcoming qui assure, via sa médiatrice Claire Migraine, la mise en oeuvre des Nouveaux commanditaires dans le Sud-est ; ensemble, ils et elles formulent cette invitation à un·e artiste : « C’est bien dans ce sens-là que nous voudrions que tu travailles pour et avec nous, en tenant compte de qui nous sommes et de ce que nous faisons : accueillir ou ne pas accueillir ? Tu comprends certainement, pensons- nous, que cette problématique ne concerne pas uniquement notre groupe. Qu’elle est celle de toute région frontalière, ici, mais aussi bien partout ailleurs dans le monde. Que c’est une nécessité de se la poser collectivement. Qu’elle peut être largement partagée tant elle concerne les habitants de cette planète si découpée, si tronçonnée. Ton œuvre aura donc pour intention de susciter un large débat. (…) Voilà un sacré défi, mais nous serons là pour t’aider. »

L’artiste serait invité·e à penser un projet vidéo qui se saisisse d’une expérience humaine vécue collectivement, évoquant plus généralement, par le prisme de l’Histoire et des histoires singulières, dans une tradition multiséculaire, les notions d’accueil, d’hospitalité et de solidarité. En agissant comme un support de transmission et de médiation, en permettant de débattre, d’échanger et de participer à une reconfiguration collective du sensible, cette commande constitue un moyen inédit d’émancipation et de reprise en charge du politique. Le dispositif Nouveaux commanditaires est une occasion d’agir ; non pas seulement de participer, mais de choisir une modalité d’action par l’art, qui dépasse les urgences vitales du court terme et porte une réflexion collective sur le long terme.

La médiatrice de thankyouforcoming présente en 2019 le travail de plusieurs artistes aux commanditaires, qui choisissent ensemble de solliciter Marie Voignier. Marie Voignier est une artiste et cinéaste dont les oeuvres ont été présentées dans des festivals internationaux de cinéma (la Berlinale en 2017) et dans des expositions en France et à l’étranger (la biennale de Venise en 2017, nominée au Prix Marcel Duchamp en 2018, LAXART en 2019). Son travail se concentre sur la réalisation de films jouant sur des glissements troubles entre documentaire et fiction : elle cadre des situations où le réel emprunte soudainement les chemins de l’artifice, que ce soit au sein de l’industrie des loisirs, des médias de masse, des sciences plus ou moins occultes ou du monde du travail. Montrant qu’il n’y a pas de neutralité de l’observation, les films de Marie Voignier représentent autant de visions critiques d’un état du monde, qui restent ouvertes à l’interprétation, misant sur une précision poétique de l’image.

Le film « Moi aussi j’aime la politique » est l’oeuvre produite par Marie Voignier en réponse à cette commande qui a donné lieu à 3 ans de collaboration avec les commanditaires et de nombreux allié.es. C’est une image en perpétuel mouvement, toujours à la bonne distance, qui navigue parmi des individus dont les histoires et chemins se sont croisés, des paysages, des territoires sensibles, des récits, des corps, des intérieurs, dont elle rend compte tantôt par leur présence, tantôt par leur absence, alors que s’équilibrent voix et silences.

La commande « Nouveaux commanditaires » confiée à Marie Voignier de 2019 à 2022, médiation-production par thankyouforcoming (membre de la Société des Nouveaux commanditaires Arts & Sciences), bénéficie du soutien de la Fondation de France, de la Fondation Daniel et Nina Carasso et du dispositif Carte Blanche de la Région Sud.

Liens :
Site internet de thankyouforcoming
Galerie Marcelle Alix
Site des Nouveaux commanditaires