ACROSS #27

Résidence critique et curatoriale à partir de Nice

Séjour de John Kenneth Paranada du 12 au 19 Avril 2020

ACROSS #27 – Avril 2020

John Kenneth Paranada (1988 – The Philippines / UK) est commissaire d’exposition, auteur et théoricien de l’art.

Il partage son temps entre Londres et Manille et travaille au développement de formes culturelles critiques, et de projets ouverts et expérimentaux. Il est titulaire d’un Master of Fine Arts en pratiques curatoriales du Goldsmiths College (University of London) et d’un diplôme (MAS) d’études approfondies en art contemporain de l’université des arts de Zurich. John Kenneth Paranada a également suivi un cursus de philosophie de la nature à Sciences Po Paris et obtenu un BA de civilisation philippine à l’université De La Salle de Manille. Il achève actuellement un Master en muséographie à l’université des Philippines Diliman.

Sa pratique, interdisciplinaire, se concentre sur les « avenirs de l’anthropocène, enchevêtrements et technologies » en Asie du Sud-Est. Il a travaillé avec des galeries d’art et des espaces indépendants, parmi lesquels la galerie kamel mennour (Londres), Pi Artworks (Londres), A plus A Gallery (Venise), Chalton Gallery (Londres), Bärengasse Museum (Zürich), knoerle & baëtting contemporary (Suisse), Ládron Galleria (Mexico DF), Leroy Neiman Art Centre (New York), LLLLL Kunstraum (Vienne), Künstlerhaus Bethanien et le Node Centre for Curatorial Studies, à Berlin. En 2016, il s’est vu délivrer un visa de séjour au Royaume-Uni au titre d’un « talent exceptionnel » et, en 2017, il était finaliste du prix Purita Kalaw Ledesma de la critique d’art de Manille. Nommé commissaire pour l’Asia-Europe Foundation en 2015, il a aussi participé récemment au laboratoire Anthropocene Campus de la Maison des cultures du monde (HKW) de Berlin, ainsi qu’au PACT Zollverein d’Essen, en Allemagne. Il codirige avec Francesca Altamura et Helena Lugo un collectif intitulé Never Ripe / Never Rotten (n/R).

Aujourd’hui, il est également directeur artistique du « Centre pour les écologies, les transitions durables et la conscience environnementale », qui ouvrira ses portes aux Philippines en 2020. Il s’agit d’une plateforme de recherche transdisciplinaire qui réunira plusieurs univers et publiera un travail novateur en matière d’écologies et d’art contemporain, explorant entre autres thématiques, l’habitat postcolonial, les mythes ancestraux, l’agriculture et la foi, la terre et la filiation, l’imagination et l’épuisement, les écologies queer, la justice climatique, les énergies durables, les traces du colonialisme environnemental, l’équité et l’appréciation des risques, ou encore notre lien, aussi complexe que profondément ancré, à la pollution.

COMING SOON