ACROSS #19

Résidence critique et curatoriale à partir de Nice

Séjour du 24 au 28 octobre 2018,
de Chloé Curci, Juliette Desorgues, La Balnéaire (Chloé Angiolini & Elodie Castaldo), Guilhem Monceaux et Estelle Nabeyrat

ACROSS #19 – Octobre 2018

La 4ème saison de la résidence ACROSS s’ouvre avec un format inédit : 6 commissaires d’exposition et critiques d’art sont accueilli.e.s simultanément à Nice : Chloé Angiolini & Elodie Castaldo (La Balnéaire), Chloé Curci, Juliette Desorgues, Guilhem Monceaux et Estelle Nabeyrat.
Bien loin de la course aux chiffres, c’est l’expérience d’une résidence collective partagée que nous souhaitons mettre à l’épreuve avec ce 19ème opus.
Chacune et chacun des résident.e.s que nous vous présentons ci-après a répondu à l’appel à candidatures de thankyouforcoming les années précédentes. La pertinence et l’originalité de leurs démarches nous ont incité à les réunir pour ce lancement de saison, sur l’alibi de leur inscription géographique dans un grand Sud (Marseille, Aix-en-Provence, Lisbonne).

CARE IN THE SUN

(more info coming soon)
Samedi 27 Octobre 2018
De 17h00 à Minuit

Le Narcissio, 16 rue Parmentier, Nice

Rejoignez-nous et rencontrez les 6 critiques d’art et commissaires d’exposition en résidence,
pour une soirée de projections de films d’artistes, conférences et débats (autour des initiatives artistiques nomades , sur l’enseignement en écoles d’art ou encore au sujet de la scène artistique au Portugal), lectures de portfolios, rencontres furtives, tirages de cartes et lectures d’avenir performatifs…
Entrée libre

Chloé Curci (1986, Marseille, France) est diplômée d’un DNSEP Photo-Vidéo (2012) et d’une licence en Art & Espace (2009) de l’ENSAD, Paris.
Elle a co-fondé la plateforme éditoriale et curatoriale MANUEL en 2011 pendant ses études. Parallèlement, elle a intégré l’équipe de la galerie Air de Paris, avec laquelle elle a ensuite collaboré durant près de 3 ans (2011-2013). De retour sur Marseille à l’été 2013, elle a travaillé pour Triangle France durant 2 ans (2013 – 2015). À l’automne 2015, elle a intégré la 25ème session du programme de formation aux pratiques curatoriales de l’École du MAGASIN à Grenoble. Elle y a géré collectivement le commissariat de « Briser La Glace », programmation de l’été 2016 du MAGASIN – CNAC. Membre du réseau LABEL FAMILLE elle a co-signé le commissariat de leur première exposition collective inaugurant leurs locaux fin janvier 2017. Elle vient de terminer une mission d’un an (février 2017 – mai 2018) pour la galerie de l’association POC à Marseille comme directrice artistique et chargée de développement.
À la fois commissaire, éditrice indépendante, chef de publications, photographe, vidéaste et artiste plasticienne, Chloé Curci multiplie les projets et les expériences multiformes. Elle creuse des tunnels entre des pratiques cloisonnées ; elle s’emploie à dynamiter les dichotomies traditionnelles, toujours en vigueur, entre artiste et commissaire, œuvre et édition, exposition et dématérialisation, occupation et vacance, recherche sérieuse et légèreté cool.

Juliette Desorgues est commissaire, écrivaine et éditrice indépendante basée en France et au Royaume-Uni.
Elle a récemment co-édité une publication sur l’œuvre de l’artiste australienne Helen Johnson, co-publiée par ICA, Londres et Artspace, Sydney, 2018, et a organisé l’exposition collective ‘Hypersea’, artmonte-carlo, avril 2018. Elle organise actuellement une exposition collective pour Damien et Love Guru à Bruxelles en janvier 2019. Elle a travaillé en tant que Associate Curator à l’Institute of Contemporary Arts de Londres (ICA), où elle a été responsable de plusieurs expositions, commissions et événements, dont ‘in formation’ (2017); ‘Helen Johnson: Warm Ties’ (2017); ‘The Things that Make you Sick: Loraine Leeson and Peter Dunn 1977-1980′ (2017); ‘Bloomberg New Contemporaries’ (2015-2016), ‘Yuri Pattison: mute conversation’ (2014). Avant cela, Desorgues a occupé des postes curatoriaux à la Barbican Art Gallery, Londres et à la Generali Foundation, Vienne. Elle a poursuivi des études en histoire de l’art aux universités d’Edimbourg, de Vienne et University College London.

Chloé Angiolini et Elodie Castaldo (1992, Nice, France) sont les co-fondatrices du collectif La Balnéaire.
Intervenant à la frontière entre commissariat d’exposition, création artistique et médiation culturelle, La Balnéaire s’interroge sur les liens existants entre ces différents domaines à travers des projets collaboratifs, multidisciplinaires et axés sur l’expérimentation. Basé à Marseille, le collectif est nomade et “séjourne” ponctuellement dans divers lieux artistiques et culturels.
La Balnéaire a effectué des résidences au Holyrad Studio (NY) et à la Villa Arson (Nice). En 2017, elle a participé aux deux premiers épisodes d’Inventeurs d’Aventures à la Friche Belle de Mai (Marseille) et à la Villa Arson (Nice). En 2018, elle a assuré le commissariat d’EXTEMPO à la galerie HLM (Marseille), dans le cadre de la programmation de “Où en tournée”. Récemment, le collectif est intervenu dans l’exposition +33644909458 de Post Disaster Residencies au Stadium de Vitrolles et le projet MN_02 organisé par Media Naranja sur la plage des Goudes (Marseille).

Guilhem Monceaux (1987, France) Guilhem Monceaux est commissaire d’expositions.
Ses projets, menés seuls ou en collectif, sont principalement axés autour des processus pédagogiques et du dessin. La dernière exposition qu’il a organisée au printemps 2018 à Copenhague, Rummet, consistait en une collaboration avec quatre artistes autour de la construction d’une architecture provisoire qui occupait à la fois l’espace tout en servant de support aux oeuvres.  
Guilhem Monceaux travaille actuellement en tant que chargé des expositions au Frac Champagne-Ardenne, après avoir été chargé de projets chez Triangle France à Marseille de 2016 à 2018. Il a précédemment travaillé chez Temple Productions à Paris, en coordonnant notamment des conférences pour le centre Pompidou et pour la 12e Biennale de Dakar.  Il a également été assistant commissaire pour les dixièmes Rencontres de Bamako en 2015 et pour le centre d’art LACE à Los Angeles en 2014. 

Estelle Nabeyrat (1978, France) est curatrice et critique.
Elle vit entre Paris et Lisbonne où elle mène un projet intitulé πνεῦμα (#pneumalisboa).
Diplômée en histoire de l’art et sciences sociales (Université Leipzig, Ehess), elle a suivi le programme de l’École du Magasin. Elle a travaillé comme assistante puis Responsable des relations internationales et de la pédagogie pour l’Akademie der Bildende Künste Wien, L’Ensba Lyon, l’Esad Reims, l’Ecole du Magasin et comme chargée de production pour le Studio Calzolari à Lisbonne, Performa 15 Biennial NYC…
Elle a été curateur en résidence à la box à l’Ensba Bourges, au Palais de Tokyo et à Capacete à Rio où elle s’est intéressée au concept d’anthropophagie. Elle a récemment organisé des expositions au Museu da Republicà à Rio de janeiro, au Neuer Aachner Kunstverein et à la gallerie Quadrado Azul Lisbonne. Elle est actuellement lauréate de la bourse curatoriale du Cnap en relation avec la collection et collabore depuis peu avec l’artiste Eva Barto pour *DUUU avec un programme radiophonique sur la question des droits des travailleurs de l’art.